• Éclipse : un amour infernal

    Une petite histoire que j'ai écrit en CE2 pour faire une pièce de théâtre avec des amis :) (Excusez les fautes que j'ai eu la flemme de corriger)

  •    Éclipse : Un amour infernal

     

    Le Soleil et la Lune sont amoureux. Fou amoureux fou. Mais comment faire pour se rapprocher ? Ils sont bien trop loin l'un de l'autre. Voilà le problème. Le Soleil était beau, grand et très galant mais aussi très paresseux. La Lune, elle, était belle et encore jeune mais toujours fatigué.

    "-Lune, ma belle Lune. Puis-je vous déclarer ici ma flamme, je brûle d'amour pour vous.

    -Moi aussi , je vous aime, mon Soleil. Et bénis soi le jour, où nous serons enfin réunis.

    -Vivement ce jour, pensait le Soleil.

    -Le temps sera long", soupirai la Lune.

                                                                                   

    Ils firent de grands gestes pour essayer de s'accrocher à la Terre, mais, en vain. Et quand ils y furent enfin arrivé, ils lâchèrent et revinrent à leur place habituelle. Ils étaient tristes, mais tristes, vous ne pouvez pas imaginer. Ils versaient tant et tant de larmes, que le plus grands de océans ne peut contenir autant de gouttes d'eau. Les nuages, eux, eurent pitié du Soleil et de la Lune. Pas comme les oiseaux et les étoiles qui se moquaient d'eux à en pleurer en se roulant par terre. "Qu'est-ce qu'on peut bien faire, qu'est-ce qu'on peut bien faire ?" pensait les petits nuages. Soudainement, ils eurent une idée. Une idée sensationnelle.

     

    "-Nous allons leur accrocher des cordes avec des aimants surpuissants dessus.

    -Mettez ça, dirent-il au Soleil et à la Lune.

    -Bien, d'accord, si cela peut me rapprocher de ma bien aimée la Lune", dit le Soleil. Ils les mirent et les nuages commencèrent à tirer. "Ho hisse! Ho hisse!" Quand ils furent assez près l'un de l'autre (le Soleil et la Lune, pas les nuages!), les petits nuages rapprochèrent les aimants qui rapprochèrent le Soleil et la Lune. Ils était tellement heureux de pouvoir être enfin ensemble, qu'ils en oublièrent de remercier les nuages, qui dansait autours d'eux en chantant "On a réussit, on a réussit !" Mais, au bout de quelque jours, la Lune en eu assez de bisouiller et câliner le Soleil. 

     

    "Pouvez-vous me lâchez un instant s'il vous plaît. 

    -Mais, mais pourquoi ma perle de rosée, ma goutte d'été? Pour ne pas vexer le Soleil elle lui dit:

    -Vous me serrer un peu fort.

    -Mais c'est tout à fait normal que je vous serre, je vous aime ma coccinelle.

    -Moi aussi mais..." Il ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase, il la serra encore plus fort.

    "-Lâchez-moi, insista-elle. Lâchez-moi s'il vous plaît.

    -Et s'il ne me plaît pas, rétorqua le Soleil.

    -Et bien, je ne vous aimerais plus et je vous déclarerait la guerre, lui répondit celle-ci.

    -Très bien". Et il commencèrent à se bagarrer. Un coup de poing par ci, un autre par là. 

    "-Aïe! Ouille!, gémissait la Lune.

    -Ah! Non! Pas ici ! Mes lunettes ! Vous avez cassé mes lunettes! Mes belle lunettes de soleil! Ma paire préférée ! La plus jolie ! se plaignait le Soleil. 

    -Mon collier ! Mon collier est cassé !" cria la Lune. Et elle lui mit un coup de poing en pleine figure. BOUM! PAF! BING! PIF! BANG!

    "-Boum, paf, bing, pif, bang... Boum paf bing pif bang... Par ici les pansement!!! chantait les étoiles et les oiseaux.

                                                                                   

                   ( Le Soleil perdit ses moustaches pendant la "bataille")!

     

    "-Quoi! Une guerre juste pour ça! se lamentait le premier nuage.

    -Nous avons eu une mauvaise idée", dit le second.

     "Qu'est-ce qu'on peut faire, mais qu'est-ce qu'on peut faire" se remettaient à penser les nuages. Puis, comme la première foie, ils eurent la même idée tout à fait en même temps. Ils se mirent devant le Soleil et la Lune, et les repoussèrent à leur place, sans trop de peine parce-ce qu'ils avaient réunis le plus de force possible pour ne pas leur faire mal en les poussant (; ils s'étaient un peu éloigné de la Terre mais pas complètement pour ne pas lui faire mal). Alors, maintenant qu'il étaient trop loin pour se toucher, ils se lancèrent leurs uniques pouvoirs de lance météorites ou de lance flammes.

    "Qu'est-ce qu'on peut bien faire, qu'est-ce qu'on peut bien faire" pensaient les nuages. Puis, comme la première et la seconde foie, ils eurent la même idée en même temps. Ils se mirent devant le Soleil et la Lune, et collèrent leurs petites mains sur celle de leurs grands maîtres, et, aspirèrent leurs pouvoirs pour aller les donner à la Terre qui en avait bien besoin!

     

    Ensuite, le Soleil et la Lune, qui n'avait pas remarquer les nuages tellement ils étaient en colère, commencèrent à s'étonner, de ne plus pouvoir lancer leurs pouvoirs. Et, je ne sais pas si vous le savait, mais quand les nuage enlève quelque chose à quelqu'un en colère, celui-ci  se calme immédiatement. Les nuages les prirent par le bras et les amenèrent vers la Terre.

    "-Laissez-moi mais laissez-moi je ne l'aime pas autant qu'avant et je ne veux pas lui parler" disaient-ils (tellement ils était en colère que les nuages n'avaient pu la prendre entièrement). Et, quand le Soleil et la Lune eurent mit leurs mains sur la Terre, les nuages crièrent: 

                                                                                         POUVOIR DE L'AMOUR INFERNAL!!! 

                                                                                                 

    Et aussitôt, ils se jetèrent dans les bras l'un et l'autre en oubliant tout se qui s'était passé. 

    "-Je vous aime ma Lune!

    -Moi aussi mon beau Soleil je vous aime!"

    "- Hourra! Vive les amoureux! On a réussi! On a réussi! " chantait en dansant les nuages et la Terre. Puis, la Terre entraîna le Soleil, la Lune et les nuages dans une incroyable farandole. Les étoiles et les oiseaux n'étaient pas content de tant de gaîté... Alors, ils firent quelques tours autours des étoiles et des oiseaux afin de leur donner le tournis. Ils allèrent loin dans l'espace infini et revinrent avec d'autres planètes: Mercure, Jupiter, Mars, Uranus, Saturne, Vénus et Pluton. Et, tellement que Pluton était petite, qu'elles (les planètes)  s'en servaient comme ballon! Et Pluton, qui aimait se faire bousculer, était bien contente! Voilà comment est né le Système Solaire! 

                                                                                                        

     

                                                                                            FIN                 

     

     

     

       Le soleil a rendez-vous avec la lune

    Mais la lune n'est pas là et le soleil attend

     Ici-bas souvent chacun pour sa chacune

    Chacun doit en faire autant

     La lune est là, la lune est là

    La lune est là, mais le soleil ne la voit pas

     Pour la trouver il faut la nuit

    Il faut la nuit mais le soleil ne le sait pas et toujours luit

     Le soleil a rendez-vous avec la lune

    Mais la lune n'est pas là et le soleil attend. 

                                                                                                         


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique